Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil
  Actualité
  Editorial
  Interviews
  Histoire
  Le royaume
  Administration
  Communes et As.
  Le Nguon
  Culture
  Littérature
  Tourisme
  Les Associations
  Galeries
  VIP
  Communauté
  Agendas
  Annonces
  Evénements
  Projets


Reservé aux membres enregistrés !

username:

Password:



Enregistrez vous

Avez vous perdu votre login?




site officiel du Nguon

Camerounlink.net



22.11.2018

Biens culturels: le rapport Savoy-Sarr évoque des restitutions définitives 

RFI a eu connaissance du rapport qui doit être remis vendredi sur la restitution des biens culturels africains, rédigé par Felwine Sarr et Bénédicte Savoy. Il signe peut-être le début d´une petite révolution dans le monde de la culture. L´universitaire et l´historienne, missionnés par Emmanuel Macron pour réfléchir à cette épineuse question, mettent en avant la nécessité d´une restitution pérenne des œuvres. RFI a pu consulter ce document de plus de 200 pages en avant-première et fait un point complet sur ce qu´il faut en retenir.

« Une des questions à laquelle nous avons immédiatement dû faire face dès le début de la mission », écrivent Felwine Sarr et Bénédicte Savoy, « est le sens que nous devrions donner au terme restitution ». Les deux auteurs expliquent avoir été missionnés pour réfléchir à des « restitutions définitives » et « temporaires ». Mais pour eux, la notion de « restitution temporaire » est ambiguë. Cette formulation, disent-ils, ouvre la porte à des débats d´interprétation. Ce rapport « explore et défend le chemin qui mène aux restitutions permanentes ».

D´après Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, 90 000 objets provenant d´Afrique subsaharienne se trouvent actuellement dans les collections publiques françaises, dont 70 000 au musée du Quai Branly à Paris. Les 20 000 autres sont réparties dans d´autres musées ou villes portuaires françaises (Cherbourg, Le Havre, La Rochelle, Bordeaux, Nantes, Marseille).

Les objets qui pourraient être restitués

Evidemment, il est encore trop tôt pour déterminer combien d´oeuvres seront rendues à leurs pays d´origine. Néanmoins, pour les auteurs du rapport, ces restitutions pourraient concerner quatre types d´objets. Les objets saisis dans le cadre d´agressions militaires, à condition que leur acquisition soit antérieure à l´adoption en 1899 des premières conventions de la Haye codifiant les lois de la guerre, les objets réquisitionnés durant la période coloniale (1885-1960) par des militaires, des administrateurs ou leurs descendants, les objets pris ou achetés de force lors des grandes expéditions scientifiques françaises en Afrique au 20e siècle et les objets acquis illégalement après les indépendances, notamment par le biais de trafics.

La majorité des objets africains se trouvant actuellement dans les collections publiques françaises ont été acquis durant la période coloniale. Le rapport mentionne aussi des objets provenant de pays n´ayant pas été colonisés par la France : le Ghana, le Nigeria ou encore l´Ethiopie. « Nous sommes d´avis que ce patrimoine culturel recoive la même attention et bénéficie de la même importance dans le processus de restitution que les objets provenant des anciennes colonies françaises », expliquent Bénédicte Savoy et Felwine Sarr.

Les pays qui pourraient être concernés

Le binôme cite six pays susceptibles, à ses yeux, de bénéficier de ces restitutions. Le premier est le Bénin qui réclame de longue date le retour des trésors d´Abomey, des objets royaux pris par l´armée française à la fin du 19eme siècle, lors de la conquête du Dahomey. Exemple : les trônes des rois Glèlè et Ghezo, actuellement exposés au musée du Quai Branly.

Le rapport mentionne ensuite le Sénégal, dépossédé du sabre d´El Hadj Omar ; le Nigeria qui réclame depuis plusieurs décennies le retour d´objets saisis par les Britanniques à la fin du 19e siècle, se trouvant désormais en France ; l´Ethiopie, privée de plusieurs de ses peintures sacrées ; le Mali et ses masques sacrés ; ainsi que le Cameroun dont un trône se trouve actuellement au Quai Branly.

Il s’agit donc d’œuvres majoritairement prises pendant la colonisation. Mais le rapport souligne aussi que plusieurs œuvres provenant de pays non colonisés par la France se trouvent actuellement dans les collections publiques (Ghana, Nigeria, Ethiopie). Les deux experts suggèrent donc d´élargir le processus de restitution.

Vers une modification de la loi française ?

« Nous sommes d’avis que ce patrimoine culturel reçoive la même attention et bénéficie de la même importance dans le processus de restitution que les objets provenant des anciennes colonies françaises », poursuivent Felwine Sarr et Bénédicte Savoy.

Selon les deux experts, il faudrait ainsi privilégier les restitutions permanentes plutôt que temporaires. Pour mener à bien ces restitutions, ils proposent un changement radical : modifier le code de patrimoine français. Actuellement, loi française ne permet pas à Paris de restituer à un Etat qui en fait la demande une œuvre d´art prise pendant la colonisation. Il s´agirait donc d´inverser cette tendance. Reste à savoir à présent si Emmanuel Macron décidera de suivre ou non les recommandations des deux experts.

Le chef de l’Etat français avait annoncé, le 28 novembre 2017, à Ouagadougou la mise en œuvre dans un délai de 5 ans de restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain, reconnaissant l’anomalie que constitue sa quasi-absence en Afrique subsaharienne. Selon les experts, 85 à 90% du patrimoine africain serait hors du continent.

■ Les 70 000 trésors du Quai Branly

C´est le musée du quai Branly qui rassemble, en France, le plus grand nombre d´oeuvres d´art africaines : 70 000 pièces. Il faut dire que cet établissement cher à Jacques Chirac s´est créé en 2006 à Paris en regroupant les collections du Musée de l´homme, du Musée des Arts d´Afrique et d´Océanie, et du département des Arts Premiers du Louvre.

Le Tchad arrive en tête des pays d´origine de ces oeuvres, en quantité, avec plus de 9 000 pièces. Viennent ensuite le Cameroun, Madagascar, le Mali puis la Côte d´Ivoire, le Bénin, l´Ethiopie, le Gabon ou le Congo.

Au musée, le parcours Afrique présente au public en permanence près de 1000 pièces, réparties par région. Parmi elles, bon nombre de chefs d´oeuvre... De l´art dogon du Mali aux statues royales mi-homme mi-lion du Bénin, en passant par les peintures chrétiennes d´Ethiopie, les objets magiques du pays Kongo, ou encore les statues kota ou fang du Gabon qui ont tant inspiré les artistes européens du début du 20e siècle.

D´après le rapport de Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, les deux tiers des oeuvres sont entrées dans les collections françaises entre 1885 et 1960, sous la colonisation. Certaines sont même le fruit de pillages par les troupes coloniales à la fin du 19e siècle, comme le trésor de Ségou, ou celui du palais du roi Béhanzin à Abomey au Bénin.
 

Source: rfi.fr | Hits: 689 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  LA PARADOXE DU TRIPLE ANALPHABÉTISME AU SEIN DU ROYAUME BAMUM
( | 04.01.2019 | 144 hits  | 0 R)

  Le Trône ayant appartenu au 11e Roi des Bamoun en 1813, arraché par les militaires français en 1925 sera restitué au Cameroun en 2019 !
( | 22.11.2018 | 820 hits  | 0 R)

  Escroquerie: quand CIMENCAM dupe les populations de Foumbot
( | 13.11.2018 | 793 hits  | 0 R)

  L’ART DE LA GUERRE CHEZ LES BAMOUN : ELEMENTS DE STRATEGIES ET DE TACTIQUES MILITAIRES
( | 18.05.2016 | 18579 hits  | 600 R)

  Les arnaqueurs à l´assaut du projet du nouveau Musée des Rois Bamoun
( | 16.05.2016 | 6344 hits  | 122 R)

  Edgar Alain Mebe Ngo’o annonce des sanctions contre les auteurs du «grave accident» de Penda Mboko
( | 09.05.2016 | 15659 hits  | 784 R)

  7 morts dans un accident
( | 08.05.2016 | 1989 hits  | 0 R)

  Douala-Nkongsamba: 10 morts dans un accident de la circulation
( | 06.05.2016 | 11249 hits  | 265 R)

  Transport/Axe Douala-Bafoussam: Plus de 10 personnes trouvent la mort dans un accident à Mbanga
( | 04.05.2016 | 9563 hits  | 401 R)

  Bafoussam : le nouveau stade baptisé « stade Omnisports »
( | 01.05.2016 | 5484 hits  | 202 R)

  ALIOTI SHEIDA « La fusion SOCAM-CMC est incontournable »
( | 30.04.2016 | 2001 hits  | 0 R)

  Bangourain va abriter le lancement officiel de la 44è Fête de l’Unité
( | 28.04.2016 | 2454 hits  | 0 R)

  Cameroun-Energie électrique : Lom Pangar à plein régime dès août
( | 24.04.2016 | 2113 hits  | 0 R)

  Hommage au lieutenant Frédéric Njilié Fefen
( | 20.04.2016 | 1525 hits  | 0 R)

  Drame au commissariat de Foumban: Décès du policier Njikam, suicide ou meurtre ?
( | 12.04.2016 | 6277 hits  | 331 R)

  Joseph Ntap Ngoupou vous souhaite la pluie
( | 05.04.2016 | 2995 hits  | 1 R)

  Message du Chef de l´Etat à la jeunesse ce 10.02.2016
( | 10.02.2016 | 2929 hits  | 0 R)

  Mounchipou Seidou entame son dernier voyage.
( | 27.01.2016 | 2954 hits  | 0 R)

  Mounchipou Seidou : Retour au pays natal
( | 27.01.2016 | 3762 hits  | 0 R)

  L`ancien ministre camerounais Mounchipou Seidou n`est plus!
( | 19.01.2016 | 3261 hits  | 0 R)

  "Il urge que des enseignants à la pointe des Tic: Solange Pekekouo Ngouh lauréate"
( | 01.12.2015 | 3369 hits  | 0 R)

  Annonce de la sortie rituelle exceptionnelle vers le champ de guerre pour le soutien des forces de défense en guerre contre Boko Haram
( | 12.03.2015 | 8684 hits  | 2 R)

  Rejoignez ceux qui font l´énergie du Cameroun:L´ingénieur NSANGOU Laurel Lamaro fait partie des élus.
( | 22.12.2014 | 15764 hits  | 556 R)

  LETTRE OUVERTE
( | 16.11.2014 | 2788 hits  | 0 R)

  QUELLE JUSTICE AU CAMEROUN VERS L’ÉMERGENCE 2035 …
( | 16.11.2014 | 2574 hits  | 0 R)

  545ème EDITION DU NGUON FOUMBAN DU 03 AU 09.11.2014
( | 04.11.2014 | 4336 hits  | 0 R)

  le Dr NJI NJIASSE NJOYA Aboubakar, 3ème Adjoint au Sultan Roi des Bamoun, est décédé le 14.09.14 à Yaoundé
( | 14.09.2014 | 14111 hits  | 319 R)

  FOUMBAN : La ville fait sa mue
( | 24.08.2014 | 16233 hits  | 508 R)

  Environnement : les forêts galerie en danger
( | 24.08.2014 | 6237 hits  | 0 R)

  Cemac-Uemoa, l’intégration par la voie maritime
( | 25.06.2014 | 6188 hits  | 1 R)

  « Les jeunes Bamoun ont du talent dans le football »
( | 17.06.2014 | 20822 hits  | 801 R)

  Douala : La BBS, Business School de l’Excellence a présenté ses offres de formation
( | 16.05.2014 | 7518 hits  | 0 R)

  Paix et Développement : Une conférence-débat au programme à Foumban
( | 10.05.2014 | 6385 hits  | 0 R)

  Cameroun-Diaspora: Ces Camerounais et binationaux qui honorent le Cameroun en France
( | 29.04.2014 | 7033 hits  | 0 R)

  Western Union/Ecobank un partenariat innovant pour transférer autrement de l’argent à travers le monde
( | 28.04.2014 | 5621 hits  | 0 R)

  Cameroun/France: Un Camerounais désigné Maire-Adjoint à Bordeaux
( | 22.04.2014 | 5805 hits  | 0 R)

  Une famille décimée par des ignames sauvages à Magba
( | 31.03.2014 | 7310 hits  | 3 R)

  Il s’appelait Jean Daniel Ngou Ngoupayou
( | 26.03.2014 | 5471 hits  | 0 R)

  Le Nguon 2014 se prépare
( | 03.03.2014 | 6726 hits  | 0 R)

  Remise de peines: Mounchipou Seidou se retire à Foumban
( | 03.03.2014 | 6342 hits  | 0 R)

  Grâce présidentielle: Mounchipou Seidou… enfin libéré , Pierre Désiré Engo en sursis
( | 03.03.2014 | 5387 hits  | 0 R)

  Grâce présidentielle: Mounchipou Seidou, troisième personnalité libérée
( | 28.02.2014 | 5226 hits  | 0 R)

  Grâce présidentielle: Le cas Mounchipou fait problème
( | 27.02.2014 | 5288 hits  | 0 R)

  NGUON 2014: Lancement officiel de la 545ème édition par le Sultan Roi des bamoun ce 19.02.2014 à Foumban
( | 25.02.2014 | 7657 hits  | 0 R)

  Discours du Chef de l’Etat à l’occasion de la célébration du Cinquantenaire de la Réunification ce 20.02.2014 à Buéa.
( | 20.02.2014 | 5413 hits  | 0 R)

  L’AEND-NDISHUT entre séminaire et scanner!
( | 20.02.2014 | 5482 hits  | 1 R)

  Ousmanou Kouotou : Un globe-trotter de retour au bercail
( | 17.02.2014 | 7088 hits  | 0 R)

  Les grandes étapes de l`histoire du Cameroun
( | 17.02.2014 | 6359 hits  | 0 R)

  Célébration du Cinquantenaire de la Réunification: Communiqué de la Présidence de la République et Programme
( | 17.02.2014 | 5325 hits  | 0 R)

  Nécrologie: Marie Thérèse Assiga Ahanda pour l’éternité
( | 17.02.2014 | 5338 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |      ... >|



 




 
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks