Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   


´´WEEK-END FORUM´´un espace de débat contradictoire sur la Radio Communautaire du Noun (RCN)

 
Dans une société plurielle dans laquelle le ton est libéralisé, dans un contexte concurrentiel avec un auditoire de plus en plus exigent sur la qualité des émissions et de leur contenu, la radio communautaire du Noun (RCN) ne pouvait plus rester inse


Dans une société plurielle dans laquelle le ton est libéralisé, dans un contexte concurrentiel avec un auditoire de plus en plus exigent sur la qualité des émissions et de leur contenu, la radio communautaire du Noun (RCN) ne pouvait plus rester insensible à ces défis sans cesse croissants.

C’est ainsi que fort de ce constat, une plate forme d’initiation de ce concept est mise en place sous l’impulsion du responsable des programmes Alexis MOULIOM NJIVAH. Après de multiples réunions et débats, tout le monde s’est accordé et unanime sur la mise sur pied d’un espace d’échange et non d’entretien sur l’antenne de la RCN. Le nouveau né voit donc le jour avec pour nom de baptême ‘’WEEK-END FORUM´´.

Entre plusieurs propositions ‘’ week-end forum’’ sera retenu pour refléter le souci contradictoire de cet espace. Cette émission sera lancée au début de l’année 2010 avec pour particularité et souci constant de lever un pan de voile sur des sujets jugés tabous par certains et le désire de dire tout haut ce que les gens pensent tout bas, à condition de ne rien dire pour nuire ou de se taire pour plaire.

Un an plus tard, Week-end Forum malgré les complexités, les susceptibilités et les réticences du milieu est resté cramponné à ses orientations initiales auxquelles se sont greffées des améliorations considérables pour maintenir le cap. A ce jour, une émission libre qui fait sa mue aujourd’hui, elle est appréciée par la quasi-totalité des populations du département du Noun y compris les milieux politiques. C’est donc une position rarissime dans une communauté aux prises de position passionnelles.

Dans le cadre du renforcement de l’option de proximité planétaire de Week-end Forum, une convention de partenariat sera signée dans les prochaines semaines entre la RCN et Royaumebamoun.com ‘’le Portail Web du peuple bamoun ‘’ pour rendre cette émission disponible sur internet sur royaumebamoun web Radio.
Brumo Césaire NJOYA le présentateur de cette émission qui maximise l’audimat sur la fréquence 104 FM, a accordé une interview à royaumebamoun.com



Interview :


Peut-on avoir une idée de votre motivation à créer Week-end forum?

Je vous remercie tout d’abord de l’honneur que vous me faites en me permettant de m’exprimer sur votre tribune numérique. En vérité, Week-end forum est une idée née de la discussion que nous avons eu au service de l’information de la RCN sous l’impulsion du chef de station adjoint et responsable des programmes, Alexis MOULIOM NJIVAH qui a su conduire le processus de conception et de réalisation de cette espace de libre expression.
Notre point commun était le souci de mettre en place un espace de contradiction où les invités parleront sans pression aucune afin de contribuer à bâtir une société juste et vraie.

Qu’est ce qui fait la particularité de week-end forum ?

Week-end forum est une tribune d’échanges constructifs, c’est l’agora radiophonique où on célèbre la mort de la pensée unique en disant haut ce que les gens disent tout bas, à condition de ne pas nuire ou de se taire pour plaire. L’autre particularité c’est la qualité des panélistes qui sont prioritairement les confrères auxquels s’ajoutent des personnes ressources en fonction des thèmes choisis et à traiter.

Quels sont les thèmes abordés à week-end forum ?

Les sujets ont trait aux activités et actions susceptibles d’influencer le vécu quotidien des populations. Ainsi en est –il de la politique au sens noble et non de la politique politicienne , de la santé ( cas des épidémies du choléra ou de la pandémie du SIDA), de la culture ( le Nguon, la musique bamoun) de l’économie ( fonctionnement des établissements de micro finance dans le département du noun, et les raisons d’absence d’une banque dans la ville de Foumban par exemple), la religion, bref tous les grands sujets nous intéressent à condition qu’ils aient un effet sur le processus de développement du département du noun et préservent la paix et la cohésion sociale.

Comment choisissez-vous les invités ?

Le critère essentiel du choix est la capacité de lire notre environnement sous le prisme de l’objectivité. Il faut être clairvoyant, cohérent dans son raisonnement, riche d’expérience riche d’expérience, capable et à la hauteur du thème, soucieux d’impulser à travers ses propos l’éveil et le processus de département du département du noun, bref les invités sont triés sur le volet.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face dans la préparation et la production de cette émission ?

Elles sont de plusieurs ordres, le manque de moyens car il faut souvent utiliser ses fonds propres pour les déplacements et l’invitation des participants pour une édition à réaliser. Il faut par ailleurs signaler des difficultés techniques avec le manque de matériel professionnel approprié et la politisation sans cesse croissante de la société.

Toute critique fut –elle objective est analysée sous le prisme de la politique, la pression des hommes politiques et la réticence de certains invités soucieux de préserver leurs acquis. Nous sommes par exemple accusés d’inciter les camerounais à la violence (après une émission axée sur les coupures électriques à répétition, certains clients de l’ AES –SONEL avaient envahis le siège de cette entreprise brandissant les arguments développés dans l’émission présentée quelques jours avant.

Comment entrevoyez-vous l’avenir de cette émission ?

L’avenir est radieux et constitue une arme capitale dans un contexte concurrentiel. A condition que les moyens techniques et financiers soient mis à notre disposition pour nous permettre d’améliorer la qualité pointue à laquelle aspire Week-end Forum.

Pouvez – vous dire un mot sur le présentateur que vous êtes ?

Je suis NGOULOURE NJOYA Bruno Césaire, originaire de Koupa-Kagnam, je suis âgé de 30 ans. Je suis animateur à la RCN depuis 7 ans avec des passages au journal mensuel d’information générales Le Courrier du Noun, et Reporter au journal mensuel d’information La Gazette du Noun .
Au plan associatif, je suis le secrétaire général du Conseil national de la jeunesse camerounaise pour la région de l’ouest. Sur le plan académique, je suis titulaire d’un DEA en droit communautaire et comparé CAMAC ; s’agissant de mon statut matrimonial, je suis encore célibataire et j´entends rompre avec ce statut bientôt.

Nous vous remercions pour votre disponibilité et vous rassurons que nous avons été heureux de vous accueillir dans le cadre de cet interview qui permettra aux uns et aux autres de savoir ce que vous abattez comme travaille au quotidien dans le cadre de cette mission sensible et délicat d’information des Masse publiques. Nous vous souhaitons courage, bon vent et longue vie l’émission Week-end Forum sur la RCN diffusée en directe tous les samedis de 08 HEURES 09 heures et 30 minutes.



Propos recueillis par Seidou Ernest MOLUH MOUGNOL

© Royaumebamoun.com Juillet 2011





Hits: 5009

 DANS LA MEME RUBRIQUE



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks