Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil
  Actualité
  Editorial
  Interviews
  Histoire
  Le royaume
  Administration
  Communes et As.
  Le Nguon
  Culture
  Littérature
  Tourisme
  Les Associations
  Galeries
  VIP
  Communauté
  Agendas
  Annonces
  Evénements
  Projets


Reservé aux membres enregistrés !

username:

Password:



Enregistrez vous

Avez vous perdu votre login?




site officiel du Nguon

Camerounlink.net




Rediger une réponse


Comment consolider la paix et l`unite dans le Noun?
(posté le: 22.12.2006      par  Mr NCHARE Abdoulaye Laziz )



    Les evenements qui ont cour a Njinka doivent nous interpeler a plus d`un titre. Chaque Bamum doit agir en sorte que ces guerres fratricides qui vont bien sur debarquer sur la scene politique ne mettent pas en peril la cohesion et l`unite des Bamum. C`est regrettable que les pouvoirs publiques ne comprennent pas jusqu`ici le sens de la paix souhaiter par tant de Bamum, mais qu`ils soient convaincus que le peuple Bamum est pret a resister a toute tentative de destabisation orchestree par les personne de mauvaise foi qui sacrifient l`interet collectif au profit de leur interet personel.
    Nous estimons que a l`heure ou les pouvoirs publiques developpent la barbarie dans la cite, il est temps que les Bamum soient desormais vigilents en sorte que nous ne plongions pas dans une guerre civile qui empirera une situation deja precaire. Et si le sang des Bamum une fois de plus est versee comme ca ete le cas pendant les annees de braise, nous tiendrons Mr. Mbouombouo Njoya pour responsable, compte du fait qu`il n`a jamais ete capable comme son feu pere, de faire preuve de neutralite.
   C`est vraiment domage, et nous interpelons toutes les sensibilites a plus de vigilence en sorte que le chao ne s`installe.
   Merci de votre aimable attention




Envoyé par:    Date:  19.06.2008 [11:02]
encore moi
cette fois, c`est pour corriger les erreurs grammaticales, je suis habituée a` écrire en Anglais.

poster --> posté

penser --> pensé

Envoyé par:    Date:  19.06.2008 [10:58]
rectification
C`est encore moi L M. J`étais entrain de relire le message que j`avais auparavant poster : "reveillons-nous", et j`ai penser utile d`y apporter quelques modifications.

- "nous sommes dans un pays démocratique": je prefererai dire "chacun est libre de faire son choix".

- "Islam": en fait c`est "soumission a` Allah Createur de l`univers" et paix biensur.

--------------------------------------------

Envoyé par:  Mr PAMOM HamidDate:  28.02.2007 [08:51]
Pour le Journaliste de la RCN

@ NChare Abdoulaye Laziz.


  Suite à des échanges avec
Tonton Joss (comme on l`apelle à la radio) journaliste à la RCN, je te
prie de me contacter par mon e-mail: amidou02@yahoo.fr afin que je
puisse te communiquer la subtence de nos échanges.


Merci d`avance.

 




Envoyé par:  Mr PAMOM HamidDate:  27.02.2007 [13:14]
Wellcome

C n`est pas tous les jours que je vois les dames réagir sur ces
forum. Aussi vous  encourage-je Mme Lamare M à qui je souhaite la
bien venue. Celà dit, j`imagine conbien vous pouvez être tristes de
voir les frères se déchirer dans nos villages pour des clivages
politiques ou religieux. C`est  regrettable.

Je croyais
que l`avênement d`autres courant politiques dans le Noun serait une
sorte de libération et de possibilité d`échange, d`émancipation, bref
de liberté. Mais, je suis plutot déçu de constater que l`ouverture (je
préfère plutot appeler ainsi la démocratie) s`est traduit chez nous par
une sorte de fermetrure, de cloisonnement des mentalité du
bamoun.  On croit s`affirmer en s`opposant (non pas
intellectuellement) à l`autre.

Je pense que les partis
politiques (leurs leaders en premiers) devraient penser à l`éducation
de leurs partisans afin de les préparer et initier au débat, à la
confrontation intellectuelle. Nous devons apprendre (ou apprendre à nos
frères et soeurs) à repérer nos intérêts et à les défendre froidement,
sans passion, sans esclusion de la possibilité que quelqu`un d`autre
ait les mêmes visées que nous.

Le débat n`est pas l`apanage des cerveaux musclés comme certains
peuvent le penser. Tout le monde peut débatre ou négocier de tout. Il
suffit de savoir ce qu`on recherche à travers un débat. Car un débat
politique peut être considéré comme une négociation. D`un côté, il y a
nos (la population, la masse) intérêts; et de l`autre, il y a ceux qui
sollicitent nos voies. C`est donnant-donnant. Vous nous apportez ceci
(par rapport à ce que offre l`autre. Et nous, en retour, nous vous
accordons nos suffrages.  Les leader d`opinion et partant partis
politiques n`ont peut-être pas intérêt que les masses soient éclairées.
Mais, les bamouns doivent savoir ce pourquoi ils se battent. Pourquoi
ils sont de tel bord ou de tel autre.  Mais, il est mieux de
représenter des gens qui savent ce qu`ils veulent que d`être à la tête
d`un groupe de moutons qui se laisse manipuler par le premier venu. Si
le soutient à tel leader ou telle autorité semble naturel et
automatique, ou lié à la térreur ou tout autre lien subjectif, il va de
soit qu`une telle alliance ne saurait résister à l`épreuve du temps. Un
jour ou l`autre, ce lien finira par casser.

Et si le travail de
formation des masses ne se fait pas au ceint des partis politique ou
encore des institutions religieuses (beaucoup d`entre nous ayant
déserté les bancs prématurément...) il faut bien que quelqu`un le fasse
et c`est à ce niveau que nous tous qui intervenons dans ces forums,
devons nous sentir investis d`une mission; celle d`instruire ceux
autour de nous qui sont exposés à la manipulation. J`interpelle aussi
les radio, la RCN par exemple qui est très écoutée dans le département
du Noun. C`est un instrument que gagnerait à jouer pleinement son rôle
d`éducation des masses. Malheureusement, une radio comme celle-là
peut-elle avoir les coudées franches?    



Envoyé par:    Date:  10.02.2007 [16:43]
reveillons nous
Je pense que ce qui est a` l`origin de des conflits dans le noun c`est la politique et la religion.
Je n`arrive pas a` comprendre pouquoi un partisan du UDC devrait absolument `detester` celui du RDPC (vice versa).Nous sommes dans un pays democratique , c`est comme ci beaucoup n`ont pas l`air d ecomprendre ce que cela vuet dire.

Sur le plan religieux, j`ai l`impression que beuacoup ne savent pas ce que veut dire ISLAM, ethimologiquement , ce mot signifie PAIX. Arretons tout d`abord de nous donner des ettiquettes ( tijania, waabi...), nous sommes Musulmans full stop . et n`associons pas religion et politique , ici au noun lea 2 ne peuvent aller de pair.

Regardez a` quel niveau nous avons ete aveugl`e par notre ignorance.
   A un point ou` nous n`arrivons pas a` nous unir pour prier les jours de fete!
   A un point ou` nos familles se divisent ,nos familles sacrees!
   A un point ou` tel ne peu acheter chez tel, parce qu`il est du U ou il est soit disant waabi!
   A un point ou` un etre Humain va jusqu`a` perdre sa vie pour des banalites!

 N`accusons pas vite les dirrigeant , c`est bien trop facile , que chacun fasse un effort de changer dans son for interieur. 

              PLEASE STOP!....  AND THINK !.....
 

Envoyé par:  Mr NCHARE Abdoulaye LazizDate:  06.01.2007 [18:51]
La notion de responsabilite des acteurs politiques dans le Noun
  Je reviens une fois de plus sur la notion de responsabilite de nos acteurs politiques pour donner un certain nombre de precisions. Je dois rappeler aux uns et autres que les responsabilites sont partages dans cette affaire, ayons juste le courage de dire en toute ame et conscience ce qui se trouve etre une manipulation de l`opinion publique. Si je suis profane dans cette histoire, que les uns et les autres pardonnent mon ignorance. La premiere question tres paradoxale est relative a la notion du vote des chefs traditionels. Les chefs traditionels sont ils designes ou elus dans le Noun? Je pense qu`il y a eu amlagame entre la conception traditionelle du l`acquisition du pouvoir traditionelle. Depuis quand les prefets votent ils les chefs superieurs au Cameroun? Admettons qu`il ait eu vote et que le monsieur Ndam ait echoue, faudrait il donc parce qu`il faut appliquer le justice l`expulser de chez son pere avec les armes comme ca ete le cas? Est ce que le domicile de Feu Njoya Arouna dont le monsieur Ndam Njoya se trouve etre l`heritier principal aujourd` hui etait une propriete du chef Superieur pour que les ayant droit y soient expulses par force?
 Je pense pour etre franc avec moi meme que le nouveau chef superieur tel que c`est le cas a son bon droit de s`installer ailleurs, etant donne que toute la famille Njimonkouop reste fidele au successeur de Njoya Arouna, meme si nous admettons qu`il n`est pas le chef superieur a l`issue du vote qui a eu lieu dans le bureau du sous prefet. Vous comprennez que le monsieur Ndam qui se trouve etre un opposant ne pourrait admettre qu`on installe dans la meme concession ou il tient les commandes de chef de famille un chef superieur RDPC. C`est une flagrante contradiction, une erreur politique, un mauvais calcul de ceux qui sont derriere cette manipulation pour presenter Ndam a l`opinion comme un rebelle, un terroriste qu`on doit abattre dans le domicile familial.

  Soyons serieux, c`est un peu comme si on votait un senateur dans le Noun, et qu`on demandait au sultan roi des Bamun de liberer le palais au cas ou il echouait aux elections du senat, pour que ce dernier elu democratiquement ait pour residence le palais des rois des Bamums. Vous comprennez que je serais le premier a crier au scandale et de m`y opposer jusqu`a la derniere energie, parce qu`il y a eu amalgame entre le pouvoir administratif et le pouvoir traditionel. Pourquoi donc legitimer une election manipulee qui cherche a detruire nos valeurs traditionelles? Si nous admettons un tel principe a Njinka aujourd`hui , que les generations futures retiennent que les rois des Bamuns seront donc aussi elus, et ne soyons pas tres surpris que la lignee de Nchare Yen perdent le palais et qu`un ancien esclave venu de "Mapou Nji pute" elise le palais des Bamun comme son domicile et son palais, comme c`est le cas avec le palais d`Etoudi ou les Champs Elysees aujourd`hui. Sommes nous donc entrain de prendre cette direction? J`espere que c`est ca ce que demande la democratie!

Envoyé par:  Mr NCHARE Abdoulaye LazizDate:  05.01.2007 [23:06]
Pour plus de credibilite j`aimerais en savoir plus
 Merci de votre reaction. Vous avez certainement raison du renouvellement de la classe politique dans le Noun, je pense que l`heure est venue pour que la jeune generation pense a son destin politique et economique. Mais, nous ne devons pas nous renier, au lieu de balancer en bloc dans la poubelle de l`histoire les acquis de notre unite dans le Noun, je pense qu`il serait plus responsable que les gens taisent leur passion. Je suis cette trame des camerounais pour qui la rason a tendance a maltraiter l`affection, et avec tout le respect que je dois a toute la classe politique Bamun que ce soit dans le CPDM ou le CDU, nous devons apprendre les valeurs de chacun, son apport au developpement du terroir, c`est domage que les uns et les autres soient quelque fois obnubiles par une simple vue de l`esprit en ce qui concerne le vie politique nationale et internationale du Cameroun.
  Je veux rappeler ici aux uns et aux autres que les manoeuvres poltiques du pouvoir en place sont si contextables q`elles finiront top ou tard a plonger le pays tout entier dans une guerre sans precedent. Avec tout le respect que je dois a Ndam Njoya mondialement reconnu comme un homme de paix, je suis tres consternee qu`il ait ete la cible des coups de feux de la gendarmerie et que les pouvoirs publiques et ce qu`on appelle l`elite dans le Noun ait plutot scande la delinquance politique de celui qui tient le drapeau de l`opposition. Qu`on le veuille ou non, Ndam Njoya qu`il soit president ou pas, il est Bamoun a travers qui toute la communaute internationale est unanime sur sa credibilite. Si l`adage qui veuille qu`on ne soit jamais prophete chez soi, je pense que les evenements en cours nous rappele l`histoire de notre pays, ou les vrais combattants de la liberte ont toujours ete consideres comme des rebelles, j`espere que Ndam est notre terroriste a Foumban, mais c`est l`histoire qui donne souvent raison aux hommes politiques. Chirac qui va bientot ceder son pouvoir a la jeune generation. alors qu`il etait maire de Paris, ne pouvait se predire une telle destinee. A ceux qui revent de l`apoge de Ndam, qu`ils retienne simplement que le Noun attendra comme ca ete le cas de Moumie pour pretendre a la magistrature supreme. En ce qui me concerne personnellement, je suis tres attriste de l`attitude paradoxale des Bamoun qui crient au sacndale quand ils realisent que le pouvoir de Yaounde est familiale. Vous n`avez qu`a voir le nombre de ministres ewondo et bulu pour comprendre que Ndam meme s`il est opposant fait la fierte de pas seulement du Noun, mais du Cameroun, puisque la communaute internationale juge l`opinion a travers ses dires meme si certains ont du mal a le realiser. Il s`avere que le parti regional de Ndam Njoya constitue la deuxieme force politique apres le CPDM, puisque le SDF est desormais appele a disparaitre comme ce fut le cas de l`UNDP, et d`autres partis fictifs. Il s`avere que le CPDM est incarne par Biya, donc n`a aucun fief donc voue a disparaitre.
 Je felicite donc le leader de l`UDC d;avoir su au moins avoir un fief meme si l`elite Bamum pretend qu`il n`en est rien. Aucun intellectuel digne de ce nom ne saurait s`abstenir de faire allegence a Mr Ndam, a voir ce que ce fervant defenseur de l`ethique a instaure dans notre systeme educatif, je crois que que son seul probeleme avec les camerounais, c`est qu`il a affaire a une masse ignorante si criarde passe desesperament a cote de leur vrai cri. Si non pourquoi regretter que le Cameroun est corrompu et regetter un acteur politique qui s`avere etre l`incarnation de la rigueur et de l`ethique?
 Franchement, que les uns et les autres apprennent a tenir des propos lucides, clairvoyants, et responsables. N`est pas leader politique qui veut l`etre, si oui nos freres Bamilikes se serait meme achete un leader politique de la trame de Mr Ndam. Suivez mon regard. 

Envoyé par:  Mr PAMOM HamidDate:  05.01.2007 [15:45]
Regarder les choses en face
Mon Cher Aziz, l`intérêt que vous avez pour le peuple Bamoun ne fait
certainement l`ombre d`aucun doute. LEs évênements de Njika tel qu`ils
nous ont été rapportés font vraiment peur à tout Bamoun qui aime son
peuple. Mais jusqu`ici, nous n`avons que les faits. Y a-t-il quelqu`un
pour nous dirte ce qui a été à l`origine de la descente des éléments de
la gendarmerie à Foumban? au delà des faits que nous déplorons tous, il
faut bien que nous sachions les contours de l`affaire avant de réagir
(avec le minimum de passion s`il vous pait). Je souhaite que quelqu`un
nous éclaire, sans passion, sans parti pris, sur ce qui est à l`origine
du dérrapage de Njika.

  Tout le monde a soif de vérité, même
les Bamouns. Il faut que nous apprenions à dire la vérité aux Bamouns.
Il faut arrêter de tromper le peuple, il est temps que cesse d`être
manipulé des innocents sont la vie ne saurait être sacrifiée pour des
intérêts égoïstes.  Ce qui s`est passé à Njika n`est pas un problème es
Bamoun, c`est l`affaire d`une famille qui a été portée au niveau de la
justice. Les bamouns, certains Bamouns, ne détenant qu`une parcelle de
la vérité dilué danss une bonne dose de passion ont cru bon
s`interposer entre la force de l`ordre et le Sieur NDAM Njoya (pour qui
j`ai beaucoup d`estime et de rtespect). Les foules étant mal encadrées,
les choses ont dégénéré et on  terminé cette mi-temps d`un match
lugubre avec un frère sur le carreau.  Si notre frère NDAM N. avait été
assez responsable,  nous n`en seront pas à pleurer notre mort
aujourd`hui.  Ce fait montre à souhait qu`il est temps de s`intéroger
nos élites.


   Si aux lendemains de l`avênement de la
"démocratie" au Cameroun, nous étions en droit de fonder de grands
espoirs sur notre frère et père "Nji Ndam" comme certains aiment à
l`appeler, aujourd`hui, après plus de quinze ans de combat politique, 
il est grand temps de se demander où en sont les Bamons avec leur
attachement aveugle à leur leader.


   Comment penser qu`un
homme de droit, un homme de la carrure de Ndam Njoya  ne puisse pas
trouver autre chose qu`un bouclier humain pour s`opposer à une décision
de justice.  Le résultat est là. ma famille est endeuilllée, nous avons
des orphelin de plus dans la famille et ce n`est pas le boss de njika
qui viendra s`en occuper la rentrée scolaire prochaine. Bien au
contraire, il continuera à recevoir les voeux de nouvel an, certains de
nos parents continueront à s`endetter pour avoir de quoi payer le
transport Nguiébou-Foumban pour souhaiter une bonne année à  Mr....


 
J`ai bien peur que les évênements de Njika ne viennent sonner le glas
d`un homme qui a fait son temps. Il faut que nous songions à  trouver
une  solution de rechange à l`épiphénomène Ndam Njoya.  N`en déplaise
au bamouns (moi avec), Je pense qu`il a fait son temps et ni la carte
politique du Cameroun, ni son absence sur le terrain, ni ses nombreuses
inexistantes actions en faveur des masses ne militent en sa faveur.  Le
passé glorieux ou le présent tumultieux d`un homme ne sauraient faire
de ses contemporains, des hommes comblés. Le bien parlé de Ndam Njoya
ne suffit plus. Les Bamons demandent mieux.


Retour


 




 
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks